Vous êtes ici

Du rôle de nos associations

Le casodom est une association parmi d’autres.

Nous ne disons pas que nous sommes la plus ancienne, mais nous sommes assurément une des plus anciennes associations représentatives des originaires des départements d’Outre-Mer en France métropolitaine ; et nous couvrons l’ensemble des quatre D.O.M.

Notre association date en effet de 1956 : nous fêterons donc bientôt son cinquantième anniversaire. Elle est bien située au centre de Paris. Et, il semble bien que nous soyons les seuls à avoir déposé un dossier de reconnaissance d’utilité publique ; celle-ci nous a été attribuée par décret du 4 janvier 1973.

 

Nous ne disons pas cela pour en tirer une gloire quelconque. Au contraire, nous considérons que nous n’avons rien de particulier à revendiquer et que chacune des associations qui ont été créées au bénéfice de nos populations a un rôle à jouer en fonction de ses objectifs, quels que soient ces objectifs. Nos associations constituent le lien entre nous mêmes, et le lien avec nos pays d’origine que nous avons dû quitter pour des temps plus ou moins longs. Elles sont par conséquent utiles ; elles sont aussi complémentaires.

Nous avons d’ailleurs en diverses circonstances exprimé le souhait qu’il y ait une coordination entre nous, sous l’égide par exemple de l’A.N.T., pour la réalisation de certaines missions d’importance, comme par exemple le rapprochement de nos pays d’origine par des actions touchant les transports.

Quant à nous, nous nous sommes centrés depuis l’origine sur une vocation qui est de faire en sorte d’améliorer l’insertion de nos compatriotes dans la société métropolitaine, par divers types d’actions correspondant aux besoins ressentis.

Aujourd’hui nous mettons l’accent sur la qualité de l’insertion. Quittes à être en France, et parfois pour longtemps, il vaut mieux – pensons-nous - y être avec le meilleur statut social possible. Nous sommes trop en contact avec des gens déboussolés pour que nous ne soyons pas tentés de poursuivre cet objectif. Nous savons trop que nous sommes nombreux à avoir fait des efforts pour réussir, et parfois réussir très bien, pour que nous n’ayons pas envie de faire en sorte que nous soyons aussi nombreux que possible à suivre le même chemin.

C’est la recherche de notre bien-être qui nous anime.

 

Georges Dorion
(avril 2005)