Vous êtes ici

Dîner-causerie : Un originaire des îles dans la société économique locale de Chine.


Dîner-causerie :Un originaire des îles dans la société économique locale de Chine.


Le dîner-causerie qui a eu lieu le 16 septembre 2008 au siège du CASODOM avait pour conférencier Monsieur Michel Mêlé, dirigeant d’entreprises.
Cette causerie a fait salle comble comme d’habitude.Le Président du CASODOM fait un bref résumé du parcours du conférencier,qui est à la tête du Groupement d’Intérêt Economique des Parcs d’Activités de Saint-Ouen l’Aumône.Ce Parc d’activités, c’est : 550 HA, 900 entreprises, 15000 emplois, une des plus fortes concentrations PME-PMI d’Europe, mais aussi quelques multinationales comme Nike, Lancel, Vuitton, 3 M, Yamaha.

Le rôle du GIE est très diversifié : sécurité, gardiennage, restauration inter-entreprises, conseil dans les domaines du développement économique et social, financements à moyens et longs terme, bourse de l’emploi, formation.
Mais aussi, représentation auprès des pouvoirs publics, économiques, politiques, locaux, régionaux et nationaux, en un mot une force de proposition de services que seules les sociétés importantes peuvent s’offrir.
C’est cette expérience unique que les amis chinois ont voulu connaître.
Le conférencier explique que toutes les expériences qu’il a eues en tant que Conseiller économique du gouvernement populaire de Chine se situent dans le secteur d’immobilier en vue de la création de parcs d’activités.
En Chine, c’est un secteur spéculatif lié directement aux enjeux politiques.
D’abord, le propriétaire du terrain est toujours l’Etat.
L’achat d’immobilier des personnes ou sociétés est considéré comme une location du droit à utiliser les terrains.
Ce droit est valable 70 ans pour les terrains d’habitation, et 50 ans pour les terrains industriels.
Les terrains dans les campagnes où les paysans cultivent sont aussi considérés comme des prêts de l’Etat.
Les relations et les engagements de travail avec le Gouvernement et les entreprises chinoises sont souvent liées à des relations amicales et conviviales.
Les chinois apprécient les relations personnelles et, à côté du travail, les réunions festives.
Dans le cadre de bonnes relations avec eux, les promoteurs immobiliers peuvent avoir un prix très avantageux, notamment pour les promoteurs chinois qui rentrent dans le système.
Dans le domaine de la structuration et l’organisation immobilière et industrielle, les chinois sont en plein essor et malgré l’ampleur de leurs connaissances, ils doivent faire face à de nombreuses difficultés de gestion et d’organisation. Difficultés de prévisions (malgré les planifications), problèmes de compétences (malgré une grande capacité universitaire et des relations internationales fortes avec l’Europe notamment), difficultés à tenir des orientations cohérentes, dans le temps.
Monsieur Mêlé a dû beaucoup investir dans les relations commerciales et industrielles avec la Chine, et a pu mettre à profit une grande expérience dans les activités en France et sur les Parcs d’activités.
De ce fait, aujourd’hui des PMI, des équipementiers sont prêts pour exporter et s’implanter en Chine.
Des « vocations » ont pu émerger, de même que des relations d’affaires qui produisent leurs effets en France et en Chine.
Mais deux choses sont importantes à savoir, c’est que rien n’est possible en Chine sans comprendre et respecter leur culture avec une préoccupation primordiale « ne jamais leur faire perdre la face ».
Et aussi sans relations au plus haut niveau « le cuanchi » avec le Parti, les négociations, les décisions peuvent prendre un certain temps… Les réalisations de M.
Mêlé en Chine ont été conséquentes : - Un parc d’activités Français et international à Dantu à 60 km de Nankin. - Un parc d’activités de la sous-traitance automobile à Wuhan au centre de la Chine autour de P.S.A. - Un parc de la sous-traitance aéronautique autour de l’usine d’assemblage d’Air Bus à Tranjing près de Pékin.
- 8 protocoles et contrat de coopération signés avec des villes chinoises dynamiques pour favoriser les échanges entre les entreprises chinoises et françaises.
La présence dans la salle d’un autre « domien » qui a fait une considérable percée en Chine dans les technologies nouvelles a donné un relief particulier aux échanges qui ont suivi la prestation du conférencier.
Ce « domien » est Monsieur José Jacques-Gustave, président de G2J.COM , grand spécialiste des visio-conférences, de sorte que les échanges ont eu un relief et un intérêt tout particuliers. Les participants se sont montrés très intéressés et ont beaucoup appris du fonctionnement de la société chinoise, et sur la possibilité pour les « domiens » de s’y insérer facilement. Il s’avérerait même que tous les ingrédients existent pour que se crée une réelle complicité entre les chinois et nous : ce à quoi l’auditoire ne s’attendait guère.