Vous êtes ici

Dîner-causerie : L’approche réunionnaise dans le traitement des problèmes sociaux, en particulier dans le domaine familial

Après un bref rappel historique,  les développements de la conférencière
distinguent trois périodes:

La période 1946-1963 marquée par l’urgence sanitaire et sociale. L’état sanitaire déplorable de la population appelle les réponses appropriées qui consistent principalement dans un programme de lutte antipaludique en 1949, un programme d’hygiène sociale en 1950, un programme d’équipement hospitalier en 1952, et la mise en place des services sociaux en 1951.

La période 1963-1982 est celle de l’accès aux droits sociaux. La création en 1963 du Fonds d’Action Sociale Obligatoire permet la promotion d’un programme novateur axé sur la réalisation de cantines scolaires, le contrôle des naissances, l’éducation sanitaire, l’éducation sociale et familiale, la formation des adultes…
La création des CAF des DOM en 1972 sera ensuite un élément moteur de l’évolution du système des prestations familiales.

La période de 1982 à nos jours correspond à l’égalité et la reconnaissance sociale. Le contexte social reste néanmoins marqué par un taux de chômage important et un taux de natalité élevé. Malgré l’extension de différentes prestations, le contexte social reste problématique : la croissance démographique exerce une forte pression sur le marché du travail.

En ce qui concerne la démographie, la conférencière apporte des éléments chiffrés précis sur la croissance naturelle de la population , accompagnée d’ un solde migratoire positif  dû à l’attraction exercée par les avantages de notre système de protection sociale. L’éducation familiale est la réponse apportée à cette situation, de même que la mobilité malgré le sentiment d’exil qu’il génère.

Cette situation démographique induit une forte demande de logements. Mais cette forte demande se heurte à des réalités complexes, en particulier sous le rapport de l’aménagement du territoire, de la qualité de l’offre, et de la négligence de certains enjeux. La CAF de la Réunion apporte un concours prioritaire à la question du logement.
L’éducation, l’emploi, la formation sont les autres thèmes abordés avec autorité par Madame André qui a ainsi balayé tout le champ des questions sociales de son île.
Les échanges qui ont suivi ont montré tout l’intérêt porté par l’assistance pour les questions touchant ce département, lointain géographiquement par rapport aux trois autre DOM, mais proche par la parenté des situations et des liens qui existent. La convivialité et la bonne humeur ont pleinement dominé.
Cette conférence a eu lieu en juin 2002.